Accueil du site > VIE ASSOCIATIVE > Aménagement des Locaux, contrat de projet, vie de quartier : Des habitants (...)

VIE ASSOCIATIVE

Aménagement des Locaux, contrat de projet, vie de quartier : Des habitants mobilisés…

mercredi 8 février 2012, par Eric


Le CARDEK a obtenu, en début d’année, l’agrément Jeunesse et Education Populaire. Notre association a beaucoup travaillé pour obtenir cet agrément. Un travail conséquent de modification des statuts associatifs a été réalisé par les bénévoles du Conseil d’Administration pour continuer à soutenir la vie démocratique de l’association (quorum dans les Conseils d’Administration, nouvelles dispositions statutaires pour éviter toute tentative d’individualisation des fonctions…). Il est à préciser que cette intervention s’est doublée également d’une réactualisation juridique de nos statuts. Dans la perspective des actions engagées, le CARDEK à également organisé le 14 janvier une rencontre bénévoles-salarié(e)s, autour de deux thématiques : le contrat de projet et la vie de quartier. Le contrat de projet est un document d’importance : il reprend les objectifs de notre politique d’action sociale globale. La vie de quartier reste quant à elle une thématique chère au CARDEK : le centre social et culturel s’inscrit dans un quartier et il est au service de ses habitant(e)s. Ces deux thématiques ont donc été réfléchies entre les bénévoles et les salarié(e)s dans le but de construire un bilan de nos actions mais aussi des perspectives, des propositions. Ici aussi le CARDEK continue à développer son fonctionnement digne des plus beaux mouvements de l’éducation populaire : le projet, la vie de quartier font l’objet d’un travail en commun entre les habitant(e)s et les salarié(e)s. C’est notre particularité, c’est notre richesse, c’est notre force : le CARDEK n’est pas un opérateur, c’est une idée, c’est une rencontre, c’est un débat d’où naissent des actions culturelles, sociales, éducatives, pédagogiques… Je me dois, en guise de conclusion de cet article, de mettre en avant la question des locaux d’activité. Elle est revenue avec force lors de cette rencontre. Les locaux situés place des Orphelins ont notamment été longuement évoqués. Aucune rénovation n’a été réalisée depuis notre installation en 1989. Les chauffages sont défectueux, les sanitaires malodorants du fait de remontées d’égouts, la cuisine connaît des difficultés pour fonctionner car les machines tombent en panne, les conduits de ventilations sont fortement encrassés, l’état général des murs est affligeant…La liste des dysfonctionnements et des problèmes techniques rencontrés serait trop longue pour être détaillée ici. Vous comprendrez que ces locaux ne sont plus dignes d’accueillir des activités à destination d’enfants, mais à destination d’adultes aussi. Nous avons alerté la Ville de Strasbourg à ce sujet. Nous avons été entendus rapidement en ce qui concerne les travaux de la cuisine. Pour le reste, la rénovation des locaux du 1 place des Orphelins reste suspendue à un hypothétique projet de déménagement du CARDEK à l’ancienne Manufacture des Tabacs. Projet non concerté, dont nous avons appris l’existence via les Dernières Nouvelles d’Alsace…Projet qui pose en l’état au CARDEK certaines interrogations : a-t-on à prendre la place, à combler la désindustrialisation du quartier ? Le CARDEK doit-il être la caution sociale de ce site ? Le CARDEK qui a défendu le maintien de l’activité de la Manufacture de Tabac avec la CGT Manufacture doit-il maintenant occuper ce site alors que notre volonté était d’y voir à nouveau une occupation industrielle, artisanale ? Et enfin…la place du CARDEK, en tant qu’associations d’habitant(e)s, en tant que centre social et culturel, n’est-elle à proximité des écoles, à proximité des lieux d’employabilité (CUS, Nouvel Hôpital Civil, CAF, Sécurité Sociale…) ? La future sécurisation de la place des Orphelins (piétonisation), le risque d’un manque de visibilité du CARDEK par un rapprochement du centre d’activité des Bateliers, sont aussi des arguments qui plaident pour un CARDEK rénové et accueillant au centre de la Krutenau.

Gageons que l’année 2012 sera celle du changement pour le CARDEK !

Pour le Conseil d’Administration,

Benoît PEREZ Président



CARDEK Centre socioculturel de la Krutenau - 58 r Krutenau / 1 pl. des Orphelins 67000 STRASBOURG - T. 03 88 37 30 73 - direction@cardek.net