Accueil du site > QUOI DE NEUF ? > Constitution d’un Comité de soutien au Cardek

QUOI DE NEUF ?

Créé en 1972 à la Krutenau le Cardek obtient l’agrément Centre socioculturel en 1991

Constitution d’un Comité de soutien au Cardek

samedi 27 avril 2019, par manuel santiago

Vers des actions pour rétablir l’équité citoyenne

jeudi 25 avril 2019 près de quatre vingt personnes se sont retrouvées lors de la dernière assemblée générale du Cardek.

Dans son rapport d’orientation il a adopté à l’unanimité la motion "les habitants de la krutenau oubliés des politiques publiques locales".

Dans la foulée s’est constitué un Comité de soutien au Cardek qui exige, pour des raisons d’équité citoyenne, que le Cardek bénéficie des moyens financiers et des locaux qui permettront de répondre aux besoins sociaux du quartier.

Dans leur rapport d’activités 2018 les membres du Cardek sont revenus sur les nombreuses rencontres avec les partenaires institutionnels où le président et le directeur ont exposé la situation préoccupante dans laquelle se trouve le Cardek en termes de moyens financiers et de locaux.

Tour à tour ils l’ont exposée à M. Meyer, vice président du département 67, à M. Buisson président de la CAF 67 et M. Cahn, adjoint au maire de la Ville de Strasbourg en charge des associations.

Tous partagent le diagnostic du Cardek sur l’insuffisance des moyens qui lui sont attribués et des signes d’espoir avaient été donnés. En 2019, c’est la douche froide, rien n’a bougé.

Pourtant le Cardek perçoit, en moyenne, près de trois fois moins de subvention de fonctionnement du département du Bas-Rhin, deux fois mois de la Caf du Bas-Rhin et 1,5 fois moins de la ville de Strasbourg que les autres centres socioculturels de Strasbourg.

Aujourd’hui le Cardek accueille près de 1000 bénéficiaires dans toutes les catégories d’âge, près de 200 familles ont un quotient familial sous le seuil de pauvreté. Près de 350 enfants fréquentent les activités ALSH et périscolaires, ainsi que plus d’une centaine la restauration en période scolaire mais aussi extrascolaire.

L’équilibre financier fragile est difficilement atteint chaque année par une ponction croissante dans les poches des parents et une modération salariale qui n’a que trop durée.

Nous n’acceptons plus de voir souffrir les parents du quartier, notamment les monoparentaux, placés sur les listes d’attente pour accéder à des services primordiaux pour articuler au mieux vie professionnelle et vie familiale.



CARDEK Centre socioculturel de la Krutenau - 58 r Krutenau / 1 pl. des Orphelins 67000 STRASBOURG - T. 03 88 37 30 73 - direction@cardek.net