Accueil du site > QUOI DE NEUF ? > Le Cardek cultive le « bio paysan »

QUOI DE NEUF ?

Le Cardek cultive le « bio paysan »

mercredi 16 février 2011, par manuel santiago

Chaque midi de la semaine, le restaurant associatif du Cardek propose des menus élaborés avec des produits « bio paysans ». La continuité d’une vraie politique de l’alimentation démarrée en 2006 et qui satisfait petits et grands.

Le Cardek, centre socioculturel de la Krutenau, s’est donc investi à fond dans les produits issus de l’agriculture « bio paysanne ».

Du lundi au vendredi, le restaurant associatif propose des menus à base de légumes, de fromages, de fruits et de produits laitiers. Même le pain est bio. « Nous travaillons avec des paysans de Seebach, de Schirmeck et du Kochersberg. Il s’agit d’une vraie démarche végétarienne, sociale et participative », précise Manuel Santiago, le directeur du Cardek.

150 repas servis par mois

En effet, tout le monde met la main à la pâte. Lucette et Fatima, spécialement formées à cette restauration alternative, mais aussi les enfants (6-12 ans), qui dressent la table et débarrassent les couverts. Quant aux parents qui peuvent également déjeuner, ils assistent à des réunions mensuelles, où sont élaborés les plannings, les menus et les prix des repas. Au total, 20 familles sont inscrites à ce restaurant associatif qui fonctionne depuis avril 2010. La moyenne tourne autour de 150 repas servis par mois. Au menu cette semaine : tarte aux poireaux, galettes de céréales et crudités, mousseline de millet, pâté végétal et salade de lentilles. De plus, comme le Cardek est un lieu de dépôt AMAP (Association pour le maintien d’une agriculture paysanne), chaque mercredi a lieu un arrivage de légumes, de pain et de fromage. Un mini-marché, où se ravitaillent quelque 80 familles du quartier. Le restaurant associatif du Cardek réservé aux membres du centre socioculturel (mais rien ne vous empêche de vous inscrire) fonctionne pendant la période scolaire. Les parents qui viennent chercher leurs enfants à l’école Ste-Madeleine en profitent donc pour partager un moment convivial avec eux chaque jour de 12 heures à 14 heures Car outre le repas « bio paysan » un espace détente (jeux, baby-foot) est également mis à disposition avant le retour en classe.

Le « bio paysan » s’exporte en classe de neige

« Cette démarche d’éducation populaire constituait un vrai pari, souligne Manuel Santiago. On ne change pas ses habitudes alimentaires du jour au lendemain. Et pour sensibiliser les parents, mais aussi les plus jeunes, nous avons mis en place des ate liers cuisine à la fois pédagogiques et ludiques : confection de confitures, de conserves, transformation du soja. » En plein débat sur l’obésité et la malbouffe, le centre socioculturel de la Krutenau a pris les devants. Car voilà maintenant six ans que le Cardek travaille sur les questions d’alimentation. « On a d’abord réfléchi sur les goûters en introduisant le fromage et les fruits. C’est aujourd’hui entré dans les mœurs. Puis l’eau a remplacé le sirop. Ce fut ensuite au tour des pique-niques, où les chips ont disparu… », rappelle le directeur. Et pour le prochain séjour de neige au col de Grosse Pierre qui affiche complet, les 7-15 ans et l’encadrement bénéficieront d’une cuisine comme à la « maison », puisque Lucette et Fatima emporteront les produits paysans pour mitonner les petits plats « bio » dans le gîte.

Le défi quotidien des légumes

Le Cardek regroupe 550 familles et rien n’empêche les adhérents de participer à un repas découverte. Surtout que Manuel Santiago espère élargir ce projet d’éducation populaire au plus grand nombre. « C’est un défi quotidien de faire manger des légumes, dit-il. Ce souci faisait déjà partie intégrante de notre projet social de 2006. Nous sommes dans la continuité de la réflexion. Et mon souhait, c’est que le Cardek devienne site pilote. Pour cela, il est nécessaire d’avoir des équipements à la hauteur. Et la Ville a fait un premier pas en acceptant de réaménager l’espace cuisine. »

PATRICK SCHWERTZ. http://www.dna.fr

infos :

Cardek, 1, place des Orphelins à la Krutenau

03 88 37 30 73

03 88 37 94 20

famille@cardek.net



CARDEK Centre socioculturel de la Krutenau - 58 r Krutenau / 1 pl. des Orphelins 67000 STRASBOURG - T. 03 88 37 30 73 - direction@cardek.net